Que voulez-vous trouver ?
haiti-afp1

Haïti : la SSVP lance un appel à la générosité

En savoir plus

« C’est pas marrant de vieillir ! »

photo-visite-a-domicile-redim

Toc, t… le poing reste en suspens. Une frimousse espiègle surmontée d’une chevelure, blanc immaculé, apparait déjà. La visite annoncée est très attendue. Cela fait presque 20 ans maintenant que des liens étroits, presque filiaux, se sont tissés au fil des années entre Paulette, 94 ans, et sa visiteuse, bénévole au sein du CD Martinique.

Cette parisienne dans l’âme, même si elle n’y est arrivée qu’à l’âge de 16 ans pour y travailler, voyageuse et marcheuse invétérée, aimant passer du temps avec ses amis du Club des seniors, supporte assez mal les restrictions que lui impose son âge. Elle qui grimpait allégrement ses quatre étages sans ascenseur tous les jours, se retrouve depuis 6 ans dans un studio du rez-de-chaussée et se déplace à petits pas, en équilibre instable. Mais pas question de se laisser aller !

Pour les courses, même si elle profite de la visite pour se procurer un complément et poster une lettre, elle ne veut toujours pas se faire livrer à domicile. « Tant que je peux, je me débrouille. Je mets mon sac besace en travers, comme ça j’ai les mains libres. Je ne sors plus sans mes béquilles mais je n’ai pas le droit de me plaindre. Il y a plus mal loti que moi ». Heureusement la rue où elle habite est très commerçante. Les distances sont courtes et elle n’achète que le strict minimum pour la journée.

Quand elle se sent suffisamment en forme, elle va faire un tour en bus. Elle monte dans le premier qui passe près de chez elle et se laisse porter … C’est le « numéro » qui décide de la direction. Ces aller-retours la sortent de ses quatre murs et lui « mettent du baume au cœur », comme elle dit.

Bien qu’elle n’aille plus au club depuis longtemps, Paulette reçoit de temps à autre deux amies de « scrabble ». « Elles sont plus jeunes et pourtant elles sont encore plus handicapées que moi. Ah, c’est pas marrant de vieillir ! ».
Son 95ème anniversaire approchant à grands pas, la discussion s’oriente alors vers un livre un peu déjanté dont l’humour devrait lui plaire et qui commence par la cavale d’un centenaire qui ne voulait pas fêter le sien ….

Centenaire, elle dit ne pas avoir envie de le devenir. « Ma retraite était suffisante quand je l’ai prise, je pouvais aller de temps en temps au restaurant. Aujourd’hui je suis obligée de faire très attention. D’ailleurs si je dois vivre encore longtemps, je vais finir SDF ».

C’est la première fois que l’humeur de cette battante se voile d’une telle tristesse. Le récent décès d’un de ses 2 neveux y est pour beaucoup. Il a mis en exergue son statut de célibat, même s’il est pleinement assumé. Mais surtout, il a réveillé le souvenir de la perte de sa fratrie dont elle était l’ainée. « Ce n’est pas dans l’ordre des choses. On ne devrait pas vivre aussi vieux. ».

Il faut couper court à ses idées noires. Vite, une bonne tasse de thé. Quelques photos « souvenirs » agrémentées d’anecdotes rigolotes. Voilà, l’étincelle est au rendez-vous. L’œil pétille à nouveau et le sourire est revenu … Vive l’Ipad !

Autres actualités qui pourraient vous intéresser

Voir toutes les actualités

Donner pour agir

Qu'est-ce qui vous intéresse ?

Nous avons toujours besoin de mains supplémentaires ! Vous voulez donner un peu de votre temps pour aider les autres ?

Je deviens bénévole

Donner pour agir

Grâce à votre don, la Société de Saint-Vincent-de-Paul et ses 17 000 bénévoles peuvent continuer à mener leurs nombreuses actions que sont l’accueil, la visite, et l’accompagnement des personnes seules ou démunies partout en France.

Votre don vous coûtera - € après déduction fiscale.
Don en confiance