Que voulez-vous trouver ?
haiti-afp1

Haïti : la SSVP lance un appel à la générosité

En savoir plus

Petit déjeuner géant aux « Colibris »

tableau-repas

« An nou mangé ékilibré », tel était le mot d’ordre de ce jeudi 26 mai 2016 aux « Colibris », école maternelle publique du quartier de Dillon à Fort de France.

Près de 200 enfants, accompagnés d’un parent pour la plupart, se suivent tranquillement en file indienne, plutôt serpentine, dans la cour intérieure de l’établissement pour accéder aux différents étals proposés ce matin-là.

petit-dejeunerPetits pains, céréales et viennoiseries ouvraient le bal, suivis par des plateaux de sardines, chiquetaille de harengs, jambon et salami  … talonnés par des produits laitiers et fromagers avant d’arriver aux quartiers de fruits frais.

Quelques enfants venant à l’école sans manger, d’autres montrant des signes de surcharge pondérale, la directrice, Mme Venise DAVIDAS, et son équipe pédagogique et éducative, ont décidé d’organiser un petit déjeuner familial de sensibilisation.

?L’objectif : faire toucher du doigt les mauvaises habitudes prises en rappelant les règles d’hygiène de vie et de diététique de base; en alertant contre les risques de maladie liés à une alimentation déséquilibrée, en valorisant l’importance du petit déjeuner pour « préserver la bonne santé physique et intellectuelle des enfants ».

En tant que partenaire des « Colibris », la SSVP s’est associée à cette action pédagogique car les « pas le temps », « pas faim », ne sont parfois que la partie visible de l’iceberg, les situations de détresse restant souvent cachées. Ainsi la vice-présidente Abelle MARIE-LOUISE accompagnée de Francette LOUISON, assistante sociale du CD Martinique, tout en rappelant les valeurs de la SSVP, ont pu présenter les différentes activités gravitant autour de l’aide alimentaire apportée par l’association, sans oublier l’accompagnement personnalisé des familles sur la durée.

?

Après le départ des parents, les enfants ont suivi les « taties » pour rejoindre leurs classes respectives. Ce fut l’occasion de se poser un bref instant avec la directrice de l’école pour commenter la matinée. Le ressenti, plutôt positif, laisse à penser que l’expérience sera peut être renouvelée. Et pourquoi pas autour d’un petit déjeuner créole ?  Pen-o-bè chokola, Tinen lanmori, Féwos zaboka épi lanmori, Fwi bòkay, Dlo koko … Miam !

??

Autres actualités qui pourraient vous intéresser

Voir toutes les actualités

Donner pour agir

Qu'est-ce qui vous intéresse ?

Nous avons toujours besoin de mains supplémentaires ! Vous voulez donner un peu de votre temps pour aider les autres ?

Je deviens bénévole

Donner pour agir

Grâce à votre don, la Société de Saint-Vincent-de-Paul et ses 17 000 bénévoles peuvent continuer à mener leurs nombreuses actions que sont l’accueil, la visite, et l’accompagnement des personnes seules ou démunies partout en France.

Votre don vous coûtera - € après déduction fiscale.
Don en confiance