Que voulez-vous trouver ?
haiti-afp1

Haïti : la SSVP lance un appel à la générosité

En savoir plus

n° 39 juin 2016 Panorama

39 PANORAMA A

Editorial
« Le bruit ne fait pas de bien et le bien ne fait pas de bruit » écrivait Saint François de Sales. Dans ce monde de bruit, de fureur, d’agitation, il est bien difficile d’entendre et encore plus d’écouter.

Tout le monde veut être écouté éventuellement en faisant le plus de … bruit possible et en manifestant bruyamment : l’opposition, la majorité, les minorités, les autres et ceux que j’oublie. Et puis il y a ceux qui ont vraiment besoin d’être écoutés, ceux dont la parole est rare, faible, douce : les personnes âgées, les faibles, les enfants afin qu’ils grandissent. Pour cela il y a l’écoute. Qui se passe sinon dans le silence au moins dans le calme, la sérénité. Et c’est pour les vincentiens la qualité primordiale. Vous trouverez en page deux le B.A. BA de l’écoute, qui en soi est une technique mais qui exige avant tout de sortir de soi pour écouter l’autre. Dans nos visites à domicile on entend de tout : des souvenirs, des plaintes, des douleurs, physiques ou morales, mais aussi des joies, celle d’être attendu. » Vous êtes ma seule visite de la semaine » nous dit-on souvent. Eh bien avant de parler, de répondre il convient de se taire et de se centrer sur la personne à qui nous rendons visite, le silence bienveillant peut être une réponse.

Dans l’article ci-après le curé d’Ars (l’actuel) se demande comment on peut parler de la miséricorde. Une réponse simple vient assez rapidement : cette écoute que nous pratiquons, que chacun peut pratiquer, y compris toi lecteur, est déjà miséricorde, c’est à dire compassion, patience, bienveillance, est-ce trop de dire amour ?

Autres actualités qui pourraient vous intéresser

Voir toutes les actualités

Donner pour agir

Qu'est-ce qui vous intéresse ?

Nous avons toujours besoin de mains supplémentaires ! Vous voulez donner un peu de votre temps pour aider les autres ?

Je deviens bénévole

Donner pour agir

Grâce à votre don, la Société de Saint-Vincent-de-Paul et ses 17 000 bénévoles peuvent continuer à mener leurs nombreuses actions que sont l’accueil, la visite, et l’accompagnement des personnes seules ou démunies partout en France.

Votre don vous coûtera - € après déduction fiscale.
Don en confiance