Que voulez-vous trouver ?

OZANAM, La HALTE de Brest; St Vincent de Paul : Au Cœur des solidarités!

image-accueil-ssvp-001

Nous ne sommes pas seuls ! Il existe à Brest un tissu associatif très riche, et, ce qui est peut-être plus original, une réelle volonté de fédérer les actions proposées à la fois par les professionnels et les bénévoles.
En témoigne le site internet Repères dans la cité : www.reperes-brest.net
La Halte a choisi de saisir, au maximum de ses possibilités, les occasions de travail en commun et a noué au fil des rencontres et des projets menés, des liens précieux avec ses partenaires, sans batailles d’ego, avec l’objectif commun de se serrer les coudes dans un contexte rempli d’écueils au présent,
et d’inquiétudes face à l’avenir.
C’est ainsi que nous sommes engagés dans le Réseau du pays de Brest pour l’accueil des migrants dans la dignité (RPBAMD), dans le Collectif de lutte contre la misère, et le RésO Isolement Précarité.
Nous sommes également représentés dans les CA d’ALMA (agence immobilière à vocation sociale),
de Digemer (aide aux migrants), de la Banque alimentaire du Finistère, d’Émergence (aide aux sortants de prison), de la Société Saint-Vincent-de-Paul du Finistère et du CCAS de la ville de Brest.
S’y ajoutent la réflexion sur l’aide alimentaire (coordination menée par le CCAS), et sur les prisons (Collectif prison), dont les problématiques sont tout à fait d’actualité malheureusement.
Enfin, de nombreux contacts aboutissent à des actions de soutien, spectaculaires ou modestes, toutes précieuses pour nous aider à faire face aux besoins qui explosent.
Bonne fi d’année à tous !
Maryvonne.

Le Réseau du Pays de Brest pour l’accueil des migrants dans la dignité (RPBAMD)
Il y a quelques semaines figurait sur notre journal la photo d’une maison du Forestou, aménagée pour l’accueil de migrants.
Malheureusement, peu après, cette maison  était évacuée, les occupants dispersés ; à l’heure actuelle, aucune solution pérenne n’a été proposée face aux difficultés ainsi accrues pour la cinquantaine d’occupants.
Aux côtés des représentants du RPBAMD et de quelque 500 manifestants, La Halte était
présente le samedi 22 octobre pour protester contre cette mesure d’expulsion sans proposition de relogement adaptée.
Les gros problèmes actuels rencontrés sur la question de l’hébergement sont au cœur des préoccupations de l’association Digemer et du RPBAMD qui réunit, autour de la Ligue des Droits de l’homme, la plupart des acteurs associatifs brestois qui accompagnent les migrants.

Le Collectif du refus de la misère
Cette année, pour la première fois, étaient réunis, autour d’ATD*, et à l’occasion de la journée du refus de la misère : Emmaüs, la fondation Abbé Pierre, Entraide et Amitié, la Halte, le Secours Catholique, ainsi que le Secours Populaire, le CCFD et l’AFEV*.
Une belle collaboration, qui a donné lieu à une rencontre très riche le 17 octobre entre une centaine de participants (bénévoles et accueillis) autour du thème de la culture.

Le collectif brestois du refus de la misère, ainsi renforcé, n’a pas dit son dernier mot !!! 

Le RésO Isolement Précarité
Mardi 22 novembre, grand succès de la deuxième journée organisée par le groupe Bien-être du RésO Isolement Précarité, coordonné par le CCAS ; un groupe dans lequel La Halte est très impliquée, aux côtés de nombreux acteurs parmi lesquels les Groupes d’entraide mutuelle (GEM) de l’AGEHB* et
l’atelier Roul’Age de l’ORB*.
Au programme de cette journée particulière : ateliers autour de l’image de soi, relaxation, chant, fabrication de produits de beauté…
autant d’occasions de se détendre, se rencontrer, d’être stimulé, d’avoir envie de participer à de nouvelles actions…
* CCAS : Centre communal d’action sociale ;
* ATD : Agir tous pour la dignité (anciennement
Aide à toute détresse) ;
* AFEV: Association de la fondation étudiante
pour la ville ;
* AGEHB : Animation et gestion pour l’emploi
et l’hébergement en Bretagne ;
* ORB : Offi des retraités de Brest

Autres actualités qui pourraient vous intéresser

Voir toutes les actualités

Donner pour agir

Qu'est-ce qui vous intéresse ?

Nous avons toujours besoin de mains supplémentaires ! Vous voulez donner un peu de votre temps pour aider les autres ?

Je deviens bénévole

Donner pour agir

Grâce à votre don, la Société de Saint-Vincent-de-Paul et ses 17 000 bénévoles peuvent continuer à mener leurs nombreuses actions que sont l’accueil, la visite, et l’accompagnement des personnes seules ou démunies partout en France.

Votre don vous coûtera € après déduction fiscale.
Don en confiance