Que voulez-vous trouver ?
haiti-afp1

Haïti : la SSVP lance un appel à la générosité

En savoir plus

Un numéro vert contre la solitude à Salon-de-Provence

écoute téléphonique solidarité SSVP

Les bénévoles de la Société de Saint-Vincent-de-Paul de Salon-de- Provence ont voulu prolonger dans leur région la grande cause nationale contre la solitude (2011) en créant un numéro vert d’écoute téléphonique. Une collaboration locale est née pour venir en aide aux personnes isolées.

Dans la suite de la Grande Cause natio­nale contre la solitude de 2011, la SSVP de Salon-de- Provence a lancé la création d’un numéro vert, d’écoute téléphonique. Les Vincentiens ont proposé aux associations et élus locaux de prendre part à cet ambitieux projet.

Appréhender les non-dits

Séduit par l’initiative, le maire a suggéré que ce numéro soit régi par le CCAS qui disposait déjà d’un standard. Le Secours catholique, les équipes Saint-Vincent et la Croix- Rouge se sont aussi associés au projet. Cette collaboration a alors permis à l’initiative de bénéficier d’une belle publi­cité dans les journaux locaux.

La quinzaine de bénévoles, is­sus de toutes les associations participantes, dont ceux de la SSVP déjà formés à l’écoute directe, ont ensuite reçu une formation à l’écoute télé­phonique. Celle-ci nécessite en effet une approche spéci­fique, afin d’appréhender les « non-dits ». Le numéro vert permet ainsi aux personnes qui n’osent pas venir vers la SSVP, au CCAS ou dans les maisons de solidarité, d’ex­primer leur problème, sur un standard convivial.

Distinguer les solitudes

Ce fil d’écoute accompagne les personnes et les aide à discerner leur solitude. Les écoutants distinguent la « solitude ressentie » de la véritable solitude. Le béné­vole aide l’écouté à prendre conscience qu’il n’est pas aussi seul qu’il le croit, qu’il est pris en charge par une as­sistance sociale notamment. Ce numéro vert permet aux appelants de comprendre qu’ils ne sont pas en dehors de la société. Pour ceux qui seraient dans une véritable solitude, sans aucun lien social, le numéro déclenche des actions immédiates via des structures spécialisées, lorsqu’il y a des problèmes d’addictions par exemple. En 2016, le dispositif fonctionne pourtant à un rythme moins soutenu, faute de béné­voles. L’équipe s’efforce de recontacter les personnes qui auraient appelé en dehors des heures d’écoute régies par le CCAS, c’est-à-dire essentiel­lement le soir et le week-end. La structure mériterait d’être plus étoffée pour répondre à la forte demande.

Extrait Ozanam magazine n°219 – p.24

Dans cette actualité :
CONFERENCE SAINT LAURENT A SALON DE PROVENCE

Donner pour agir

Qu'est-ce qui vous intéresse ?

Nous avons toujours besoin de mains supplémentaires ! Vous voulez donner un peu de votre temps pour aider les autres ?

Je deviens bénévole

Donner pour agir

Grâce à votre don, la Société de Saint-Vincent-de-Paul et ses 17 000 bénévoles peuvent continuer à mener leurs nombreuses actions que sont l’accueil, la visite, et l’accompagnement des personnes seules ou démunies partout en France.

Votre don vous coûtera - € après déduction fiscale.
Don en confiance