Que voulez-vous trouver ?

Distribution de soupe à Vannes

maraude

Humm!!!  La bonne soupe

Tout l’hiver, du mois de novembre au mois de mars, l’état accueille des familles ou des personnes (hommes, femmes) d’origine étrangère particulièrement vulnérables et démunies.St Avé Distribution de la soupe [50%]

L’Amisep reçoit et répartit ces personnes dans les logements dont elle dispose sur le département. Quatre bungalows sont disposés près de la gare et de l’hôpital de Vannes tout l’hiver pour les situations d’attente. Ils peuvent accueillir 16 personnes, principalement des couples et souvent des enfants en attente d’un toit plus durable.

Ce centre ouvre à 19 heures précise et doit être libéré dès 8 heures du matin pour être nettoyé, rangé et pouvoir recevoir les mêmes personnes ou d’autres arrivants en fonction des urgences et des autres gîtes disponibles. Un gardien en assure la sérénité et la sécurité toute la nuit.

Ces familles ou personnes seules sont donc livrées à la rue pour toute la journée quel que soit le temps, pluie, neige, froid. Ils errent dans Vannes, profitant des accueils de jour comme Saint Vincent de Paul tous les matins au 23 rue des deux frères Texier la Houlle, la Croix Rouge ou les Restos du cœur. Ils s’abritent souvent dans la gare ou dans les couloirs de l’hôpital. Les enfants sont scolarisés et apprennent le français très rapidement.

Quand ils arrivent dans ces bungalows, le soir, ils ont droit à un plateau repas froid fournit par les cuisines de l’hôpital toutes proches. Un dîner correct, mais sommaire, rien de très sympathique car froid, après une longue journée passée dehors.

La société Saint Vincent de Paul de Vannes et de ses environs passe donc tous les soirs pour distribuer une bonne soupe chaude à base uniquement de légumes mixés pour respecter les différentes confessions religieuses. Un cuisinier professionnel retraité et bénévole la prépare dans la journée deux à trois fois par semaine. Des équipes de deux volontaires par soir viennent rue Texier La Houlle pour réchauffer, porter et distribuer cette bonne soupe vers 19 h 30 quand toutes les personnes inscrites sont rentrées dans le centre. Un grand thermos permet de la conserver saine et chaude durant le transport d’environ 10 à 15 minutes.

Le gardien des lieux nous informe, puis nous frappons à leur porte. Ils sont là, tout sourire. Ils préparent les bols ou les assiettes pour que l’on puisse leur verser cette soupe consistante. Ensuite, ce sont des «mercis» et au revoir, bonne nuit ! Si la barrière de la langue – pour la plupart (ils viennent d’arriver en France) – est un obstacle aux dialogues et aux échanges, leurs sourires et leurs attentes de ce met chaud donne plaisir à offrir ce service très chrétien et très humain. Les quelques échanges que l’on peut avoir font chaud au cœur, car nous pouvons ressentir les épreuves qu’ils ont dû endurer avant d’arriver là. Ils restent souriants et gentils malgré l’inconfort et l’incertitude de leurs conditions de vie.

75 bénévoles de La société Saint Vincent de Paul de Vannes et de ses environs  se relaient pour assurer cette mission de charité.

C’est vraiment une démarche spirituelle, fraternelle et dans l’esprit de la charité du christ que ce repas distribué nous inspire quand nous revenons«chez nous»dans nos foyers biens chauffés et confortables!

 

 

Autres actualités qui pourraient vous intéresser

Voir toutes les actualités

Donner pour agir

Qu'est-ce qui vous intéresse ?

Nous avons toujours besoin de mains supplémentaires ! Vous voulez donner un peu de votre temps pour aider les autres ?

Je deviens bénévole

Donner pour agir

Grâce à votre don, la Société de Saint-Vincent-de-Paul et ses 17 000 bénévoles peuvent continuer à mener leurs nombreuses actions que sont l’accueil, la visite, et l’accompagnement des personnes seules ou démunies partout en France.

Votre don vous coûtera € après déduction fiscale.
Don en confiance