Que voulez-vous trouver ?
haiti-afp1

Haïti : la SSVP lance un appel à la générosité

En savoir plus

Un pôle pour les migrants du Morbihan

    « Malheur à moi, si je dois vivre en exil » (Ps. 119) se lamente le Psalmiste. Et, comme en écho, tous les articles de presse, tous les journaux télévisés nous inondent désormais d’images dramatiques de migrants : naufragés sur les côtes italiennes, défilés en haillons sur les routes balkaniques, candidats au risque mortel dans les bidonvilles de Calais… Même s’il est (pour l’instant) un peu à l’écart des grands flux migratoires, le Morbihan n’est pas épargné : des réfugiés y sont déjà accueillis. D’autres vont venir. Quel accueil leur réservons-nous au sein de nos conférences?
Pas question bien entendu, et conformément aux recommandations du Saint Siège, d’opérer une distinction entre les chrétiens, notamment ceux d’Orient, et ceux qui confessent d’autres religions : Tous sont nos frères. Mais comment répondre à la diversité des situations, à l’intensité des besoins, à l’urgence de la demande ?

Il était donc naturel qu’un groupe de Vincentiens soit constitué pour tenter d’apporter une réponse plus particulière à leurs problèmes. C’est chose faite depuis un mois environ. Les membres de ce « Pôle Migrants » travaillent bien entendu en rapport étroit avec tous les services d’Église et ceux de l’État. Ils ont déjà participé à des réunions organisées en Préfecture ou par l’Évêché. Ils souhaitent surtout être au service des conférences, afin de leur permettre de résoudre rapidement et concrètement les questions que peuvent leur poser les migrants quelles reçoivent.
A cette fin, ils envisagent par exemple de diffuser des « fiches techniques » permettant, dans un langage clair et avec des indications pratiques, de répondre aux questions de base que tout le monde se pose à leur sujet. Il importe donc que tous les président(e)s de conférence communiquent rapidement ces informations et consacrent une partie de leurs futures réunions à leur examen.

Les membres de ce pôle Migrants souhaitent par ailleurs être à la disposition, de la manière la plus permanente possible, des conférences et pour cela, aussi bien par téléphone que par mail, ils répondront à leurs sollicitations.

Cela suppose la mise en place de compétences. Un exemple : si un réfugié se trouve dans votre commune et ne parle que l’anglais ou l’allemand, il est prioritairement nécessaire de trouver un interprète pour communiquer avec lui. Si vous n’en connaissez pas, la SSVP pourra vous en trouver un… à condition que les conférences locales nous signalent à qui l’on peut faire appel !

C’est donc par un échange vertical d’informations que nous pourrons tenter d’être utiles à ces frères que le Seigneur nous envoie.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser

Voir toutes les actualités

Donner pour agir

Qu'est-ce qui vous intéresse ?

Nous avons toujours besoin de mains supplémentaires ! Vous voulez donner un peu de votre temps pour aider les autres ?

Je deviens bénévole

Donner pour agir

Grâce à votre don, la Société de Saint-Vincent-de-Paul et ses 17 000 bénévoles peuvent continuer à mener leurs nombreuses actions que sont l’accueil, la visite, et l’accompagnement des personnes seules ou démunies partout en France.

Votre don vous coûtera - € après déduction fiscale.
Don en confiance