Que voulez-vous trouver ?

Le dilemme électoral à la SSVdP

 

 

Le dilemme électoral
Dans le cas des élections au Conseil et à la Conférence, plus que dans les Conférences, nous avons constaté certains comportements inappropriés de la part de nombreux dirigeants qui font de leur mieux pour se perpétuer dans les postes qu’ils occupent, ou qui cherchent des alliances pour nommer des personnes de confiance à la présidence.

Cette attitude non vincentienne a causé une grande détresse chez de nombreuses personnes qui sont désenchantées par la SSVP.

J’ai entendu certains Vincentiens menacer de quitter notre Société si telle ou telle personne est élue, ce qui est également inapproprié, car ce sont les pauvres, et non les présidents élus, qui nous ont
amenés à la Conférence.
J’ai entendu dire, en plusieurs endroits, que les processus électoraux ont été mal rendus publics ou ciblés sur une personne en particulier, ou que des personnes non préparées ont été choisies sans le charisme vincentien, ce qui pourrait mettre en danger l’avenir de la Société.

J’ai également entendu parler d’anciens présidents ou d’anciens
candidats qui n’acceptent pas les résultats des élections et commencent à persécuter les élus, générant un climat d’instabilité, d’animosité et de suspicion, ce qui n’est pas habituel dans notre chère Société.

Que le bon Dieu nous garde loin de tels gens !

En outre, il existe un autre problème qui a également affecté les processus de succession à différents niveaux : l’absence de candidats pour assumer les présidences des Conférences, des
Conseils et des Œuvres spécialisées.

Prions Dieu que ces situations soient rapidement surmontées.

Je profite de cette occasion pour féliciter tous ceux qui ont mis leur nom à la disposition de la SSVP pour toute fonction ou activité.

Que Dieu vous bénisse et vous donne le double !

 

id Sed ultricies consectetur Praesent nec velit, neque. dictum eleifend Aenean libero