Nous renforcerons la présence de la SSVP dans le système des Nations Unies. - Société Saint Vincent de Paul
Que voulez-vous trouver ?

Nous renforcerons la présence de la SSVP dans le système des Nations Unies.

 

Nations Unies
Nous renforcerons la présence de la SSVP dans le système des Nations Unies.

Les équipes que nous avons à Paris, New York et Genève seront

renforcées et mieux structurées.

Nous avons l’intention d’ouvrir un bureau à New York pour
soutenir les actions, les activités et les projets liés aux « Objectifs de développement durable ».

La majorité d’entre eux sont directement liés aux objectifs de la Société de Saint-Vincent-de-Paul, notamment l’éradication de la pauvreté, la fin de la faim, la création d’emplois pour tous, la réduction des inégalités sociales et la protection de l’environnement.
En juillet 2019, j’ai eu le privilège d’assister, pendant une semaine entière à des événements, des débats et des discussions techniques aux Nations Unies à New York, et j’ai pu constater que
nous devons étendre la présence de la SSVP dans les forums internationaux, ainsi que continuer à soutenir la « Coalition Vincentienne », un groupe formé par la Famille Vincentienne pour influencer, en tant qu’organisation non gouvernementale, le
processus de prise de décision aux Nations Unies.
C’est un travail lent et difficile, mais très bénéfique pour les pauvres, qui n’ont pas voix au chapitre sur la scène internationale. Les relations institutionnelles et gouvernementales, ainsi que la
soi-disant « défense des pauvres », sont des activités stratégiques et politiques dans lesquelles la SSVP doit s’impliquer davantage, car les personnes dans le besoin semblent n’avoir aucun avenir et aucune attente, le Vincentien étant, dans de nombreuses
situations, leur seul espoir.
6 « Ozanam est un éminent apôtre laïc que le Concile Vatican II a déclaré nécessaire
et urgent pour les temps modernes », a déclaré Ambrosio Romero Carranza, au
chapitre 17 de son livre « Ozanam et ses contemporains » (Buenos Aires, Argentine,
1951), mentionnant les années d’Ozanam à la Sorbonne comme étudiant et
professeur.
7 L’approche de la SSVP à l’université est bien caractérisée dans le livre  » Ozanam
dans sa correspondance « , de Monseigneur Baunard (Dublin, Irlande, 1925), dont
le chapitre XV présente les origines universitaires des Conférences de Charité.
Dans le livre nous trouvons une lettre d’Ozanam à sa mère, écrite le 23 juillet
1836, dans laquelle il explique que les Conférences pour les jeunes ne doivent pas
se préoccuper excessivement de l’argent :  » La Divine Providence pourvoit.
Maintenant, je suis fermement convaincu que, dans le cas du travail de charité,
nous ne devrions jamais nous inquiéter des ressources financières, car elles
viendront toujours ».
8 Les membres de la SSVP ne parviennent pas toujours à séparer l’action politique
saine et la défense des droits sociaux (recommandés aux laïcs par l’Eglise) des
problèmes qui entourent la politique, comme la corruption et autres déviations.
Ozanam a su, comme aucun autre, jouer un rôle institutionnel et politique modéré
dans la défense des pauvres et dans la lutte pour la justice sociale. Dans le livre
« Ozanam le Serviteur » (São Paulo, Brésil, 1997), de notre confrère Laido
Ciampone, on trouve de nombreuses références à l’approche politique efficace
d’Ozanam et à la Doctrine Sociale de l’Eglise. Notre principal fondateur s’est porté
candidat à la députation en France, obtenant un vote appréciable (16 000 voix),
mais pas assez pour obtenir un siège. La raison de sa non-élection est peut-être
qu’il n’a fait campagne que pendant quatre jours.  » Si j’avais consacré plus de
temps à la campagne et si je m’étais rendu dans plus de régions électorales,
j’aurais peut-être même gagné « , a déclaré M. Ozanam, commentant le résultat
des élections législatives de 1848. Nous vous recommandons de lire le chapitre
« Ozanam le politicien » de ce beau livre. De nombreux lecteurs seront surpris par le
contenu de ce chapitre, et pourraient changer leur façon de voir et de traiter la
politique

Il y a 17 objectifs :

1)Eradication de la pauvreté ;

2)Lutte contre la faim ;

3)Accès à la santé ;

4)Accès à une éducation de qualité ;

5)Égalité entre les sexes ;
6) Accès à l’eau salubre et à l’assainissement ;

7) Énergie fiables, durables et modernes, à un coût abordable ;

8) Accès à des emplois décents ;

9) Innovation dans les infrastructures ;

10) Réduction des inégalités ;

11) Villes et communautés durables ;

12) Consommation et production responsables ;

13) Lutte contre les changements climatiques ;

14) La vie marine ;

15) Vie terrestre ;

16) Justice et paix; et

17)Partenariats pour la réalisation des objectifs.

10 Une autre référence à la participation chrétienne à la politique est le livre de
John Honner :  » Amour et politique  » (Melbourne, Australie, 2007).


Lettre Circulaire – 31 janvier 2020 – 16e Président Général – Renato LIMA DE OLIVEIRA 4

tristique felis efficitur. felis Curabitur ante. elit. elementum id