Que voulez-vous trouver ?

Le Conseil national de la Société de Saint-Vincent-de-Paul France lance un appel à don pour venir en aide aux populations des îles Saint-Barthélemy et Saint-Martin

en savoir plus
Capture d’écran (795)

LE NOUVEAU BENEVOLE EST ARRIVE !

Le bénévole nouveau est arrivé

Moins disponibles, attachés à l’efficacité de leur action, ceux qui donnent de leur temps sont aussi de plus en plus jeunes. Mais pas moins investis.

Associations, vous cherchez des bénévoles ? Alors, il va falloir vous adapter à leurs contraintes personnelles, sociales et professionnelles. Car, ces personnes, jeunes ou moins jeunes, désireuses de consacrer du temps aux autres, veulent plus que jamais que leur engagement soit vraiment utile et rapidement suivi d’effets. Voici quelques clés pour les convaincre.

Le bénévole est irrégulier

 

Mais est-ce vraiment sa faute ? Non, comme en témoignent les nouveaux retraités. Au carrefour de trois générations, ceux-ci doivent souvent apporter une aide à leurs parents, qui rend plus difficile un engagement régulier (plus d’une demi-journée par semaine).
Autre catégorie très représentée, les chômeurs. Amenés à s’absenter pour leurs recherches d’emploi, eux non plus ne sont pas investis à 100 %. Enfin, l’augmentation du temps de transport du domicile au lieu de travail et le rythme professionnel restent un frein à la disponibilité.

Il recherche l’efficacité immédiate

« Il veut voir les résultats de son engagement, et les associations doivent tenir compte de cette dépendance à l’immédiateté »,
Une exigence qui rend l’écart entre les discours et les actes très vite insupportable.

Il ne court pas après les responsabilités

Le non-renouvellement des dirigeants associatifs, hormis dans les associations de jeunesse, reste une difficulté majeure. « Il y a un problème de parcours d’accès aux responsabilités. Aujourd’hui, un président sur deux est un homme de plus de 55 ans d’une catégorie socioprofessionnelle supérieure (CSP +) »,

 

Reprendre le flambeau peut en effet sembler effrayant quand on arrive après un dirigeant qui a concentré entre ses mains, et pendant une longue période, la plupart des responsabilités, sans avoir préparé son départ. Mais cette faible appétence pour les fonctions de direction « n’est pas spécifique aux jeunes et rejoint l’envie chez les bénévoles d’aujourd’hui d’une action rapidement efficace : les postes à responsabilités donnent l’impression d’engloutir du temps et de l’énergie sans effet concret »,
L’augmentation des contraintes légales participe de cette appréhension. Les activités collectives sont de plus en plus encadrées par la législation, et les associations savent qu’elles courent le risque de voir les actions de leurs bénévoles requalifiées en contrats de travail.

Il est jeune et s’investit dans des sujets forts

Le bénévolat des jeunes est en forte augmentation. Et contrairement aux idées reçues, leur proportion ne croît pas seulement dans les structures dédiées aux loisirs, aux sports et à la culture.

Une chance pour le monde associatif, à condition qu’il accueille les propositions d’innovation venant de ces jeunes recrues.

Il est encore temps…

Résultat de recherche d'images pour "le nouveau bénévole est arrivé"

  Un Bénévole Je me sens grandi, épanoui je suis bénévole et j’en suis ravie


 

Autres témoignages qui pourraient vous intéresser

voir tous les témoignages recueillis

Donner pour agir

Qu'est-ce qui vous intéresse ?

Nous avons toujours besoin de mains supplémentaires ! Vous voulez donner un peu de votre temps pour aider les autres ?

Je deviens bénévole

Donner pour agir

Grâce à votre don, la Société de Saint-Vincent-de-Paul et ses 17 000 bénévoles peuvent continuer à mener leurs nombreuses actions que sont l’accueil, la visite, et l’accompagnement des personnes seules ou démunies partout en France.

Votre don vous coûtera € après déduction fiscale.
Don en confiance