Que voulez-vous trouver ?

Témoignages du pèlerinage national à LOURDES « Elle m’a regardée comme une personne »

De nombreux membres de la conférence SSVP 21 ainsi que des personnes aidées sont allées en pèlerinage à LOURDES les 18, 19, 20, 21 OCTOBRE 2018 pour rejoindre d’autres membres SSVP de toute la France et déposer au pied de la vierge Marie des intentions de prières.

Le pèlerinage très festif et très bien organisé s’est déroulé sur trois jours rythmés par des messes, des prières, et la récitation du chapelet.

« La journée commençait par la louange animée par le groupe Magnificat. L’ambiance était au recueillement et à la prière dans cette immense salle de 950 personnes ».

Des temps en petits groupes de fraternité ont été très appréciés et ont permis des belles rencontres et des partages profonds sur les différentes pratiques bénévoles de la Société Saint Vincent de Paul dans les villes et les villages français avec des personnes d’horizons très divers. « C’est une expérience très riche ! »

« Nous avons pu entendre les  témoignages très personnel et touchant.

  • Tout d’abord le Président

national qui a apporté son témoignage très personnel : il est un miraculé de Lourdes : enfant agonisant après une opération bénigne qui a mal tournée, il a retrouvé la vie par l’intermédiaire de Notre Dame de Lourdes priée fortement par sa mère et sa famille . »

  • Ensuite, celui du diacre du diocèse de Toulon/ Fréjus qui se nourrit de ses rencontres avec les plus pauvres et les plus démunis en qui il rencontre le Christ.
  • Enfin, le témoignage de la personne qui a été envoyée en mission pour  témoigner de la tendresse de Dieu en Ephad en allant dire bonsoir aux résidents dans leurs chambres.

Ce pèlerinage a été vécu à plusieurs niveaux :

– personnel avec la possibilité de faire des

démarches aux piscines, aux confessions, au chemin de croix, sur les lieux où a vécu Ste Bernadette, etc…

– en Eglise, avec toute la diversité des pèlerins de toutes origines

– avec la SVP  et la grande  richesse de ses initiatives variées

La conférence du chapelain de Lourdes nous a appris beaucoup de

choses sur Ste Bernadette. Notamment son désir profond de devenir enfant de Marie et de faire sa première communion. D’ailleurs la vierge Marie lui est apparue vêtue

avec le costume des enfants de Marie : la robe blanche et la ceinture

bleue. Saint Bernadette voyait Marie descend du rocher pour être à sa hauteur et avec qui elle converse et rit comme deux adolescentes.

Ainsi par ces témoignages, nous comprenons mieux la réflexion de Bernadette : « Elle m’a regardée comme une personne » !

 

Petite histoire pour approfondir…

Savez vous que la Vierge Marie est vincentienne ?

Remontons à St Vincent de Paul :

Vincent fonde les confréries de la charité pour le soutien matériel et spirituel des pauvres. Ces confréries sont constituées de dames de la noblesse ou de la bourgeoisie, dont Louise de Marillac. Avec Marguerite Naseau, jeune paysanne, ayant appris à lire seule, Vincent et Louise fondent Les Filles de la Charité, pour aider les dames des confréries. Dès le début Louise de Marillac institue cette invocation dans les prières quotidienne : Ô Marie, conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous.

Catherine Labouré sera l’une d’entre elle. La Sainte Vierge Marie lui apparaît pour lui demander de délivrer un message au monde entier par son confesseur : celui ci s’y opposera toujours. Mais quand Marie demande la création dune médaille avec l’inscription « Ô Marie, conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous », il accepte avec l’accord de l’évêque. Peut être ne pouvait il pas refuser une demander qui était lié à une prière habituelle des Filles de la Charité ? C’est la création de la médaille miraculeuse.

Puis Marie demande à Catherine de créer des groupes de jeunes pour prier le chapelet : les enfants de Marie.

Plusieurs dizaines d’années plus tard, à Lourdes, une jeune fille Bernadette veut devenir enfant de Marie, mais pour cela il faut avoir communier et donc avoir fait son catéchisme et donc avoir appris à lire et écrire : dans la pauvreté de sa famille ruinée elle va de déception en déception jusqu’à ce que la Sainte Vierge Marie lui apparaisse en « enfant de Marie »

Les enfants de Marie étant un mouvement vincentien car issu de l’œuvre initiale de Vincent, on peut dire que la Sainte Vierge Marie en apparaissant à Lourdes dans la tenue vestimentaire de ce mouvement est vincentienne ; étonnant ! Non ?

Pas plus que Catherine, Bernadette ne sera bien reçue par les prêtres … sauf que Mg Laurence, évêque local va confier le discernement de cette affaire à un de ses amis de confiance et de jeunesse le prêtre Michel Garicoïts, fondateur de la congrégation du Sacré Coeur de Jésus à Betharram. Michel va discerner le caractère surnaturel et divin de ces apparitions mariales ouvrant leur reconnaissance par Mg Laurence

On peut même dire que la proclamation de l’Immaculée Conception est une œuvre de charité que la Ste Vierge Marie a voulu confier aux vincentiens à travers une pauvre Fille de la Charité puis encore une plus pauvre fille qui voulait être sans pouvoir y arriver, une Enfant de Marie

Ne pourrait on pas dire que les vincentiens ont un trésor ? Le trésor de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie : charges à eux d’en vivre, de le propager et d’en voir les fruits et les miracles : la médaille miraculeuse n’en est elle pas le meilleur moyen ?

Contemplons aussi les faits suivants :

Catherine Labouré est originaire de Fain les Moutiers en Côte d’Or (Bourgogne)

Betharram est, d’après St Vincent de Paul, un des plus important sanctuaire mariale de France (remontant au moins au XIe siècle)

Michel Garicoïts a été canonisé et son corps repose sous chasse à Betharram ; Michel a aussi discerné le caractère divin des manifestations surnaturelles de la mystique carmélite Mariam, aujourd’hui, Ste Mariam de Bethléem

Tout est lié en Dieu …

Article réalisé grâce aux témoignages de vincentiens partis en pèlerinage à Lourdes et notamment les membres de la conférence Notre Dame Saint Michel, Sainte Bernadette, Saint-Begnigne, Notre dame Saint Michel, Sainte Elisabeth de la trinité-Jeune, Saint Pierre, Saint Paul Sainte Jeannes d’arc et Bienheureux Pierre Giorgio Frassati.

Autres témoignages qui pourraient vous intéresser

voir tous les témoignages recueillis

Donner pour agir

Qu'est-ce qui vous intéresse ?

Nous avons toujours besoin de mains supplémentaires ! Vous voulez donner un peu de votre temps pour aider les autres ?

Je deviens bénévole

Donner pour agir

Grâce à votre don, la Société de Saint-Vincent-de-Paul et ses 17 000 bénévoles peuvent continuer à mener leurs nombreuses actions que sont l’accueil, la visite, et l’accompagnement des personnes seules ou démunies partout en France.

Votre don vous coûtera € après déduction fiscale.
Don en confiance