Que voulez-vous trouver ?

Le Conseil national de la Société de Saint-Vincent-de-Paul France lance un appel à don pour venir en aide aux populations des îles Saint-Barthélemy et Saint-Martin

en savoir plus

Aide aux migrants à Paris

Quatre paroisses et un refuge-2

Depuis le début de 2016 la Conférence (équipe de bénévole) Saint Vincent de Paul « Saint Joseph – Sainte Rosalie » anime un réseau de proximité à l’Est du 13e arrondissement, comprenant 4 paroisses catholiques, la SSVP, l’association « Les Oeuvres de la Mie de Pain » (OMdP) et l’association « Solidarités Nouvelles pour le Logement » (SNL) de Paris. L’objectif est de coordonner l’accueil de migrants demandeurs d’asile et réfugiés hébergés au Refuge de La Mie de Pain en termes de repas fraternels, d’enseignement du français, de sorties culturelles, et surtout de logement pour ceux qui ont obtenu le statut de réfugié et s’engagent dans un projet d’insertion en Ile de France.

Pour le logement une chaîne de solidarité s’est mise en place pour financer les loyers de logements au prix du marché dont les baux sont pris par SNL-Paris, alors que les réfugiés sous-locataires paient à SNL-Paris un loyer au niveau du PLAI (prêt locatif aidé d’intégration). Le projet s’est décliné en 5 étapes en 2016-2017 par un comité de pilotage ad hoc.

  • mai 2016 : accord sur l’objectif et sollicitation de promesses de dons dans les paroisses.
  • juillet 2016 : activation des promesses de dons par des chèques à SNL-Paris et des autorisations de prélèvement.
  • septembre 2016 : constat du financement et définition du type de logement et du profil de réfugié (célibataire).
  • octobre 2016 : choix des 1ers réfugiés éligibles proposés par les travailleurs sociaux des OMdP et de SNL.
  • novembre 2016 : location du 1er studio et installation du 1er réfugié, M. Samba Diop, mauritanien
  • mars 2017 : location du 2e studio et installation du 2e réfugié, M. Samuel Afewerki, érythréen
  • juin 2017 : location du 3e studio et installation du 3e réfugié, M. Abdullah Adam, soudanais

Actuellement ce projet est porté par 130 donateurs. Il dispose de 80 000 € sur 3 ans, soit 2200 €/mois pendant 36 mois, de quoi louer au moins trois studios.