Que voulez-vous trouver ?

Ils ont choisi de transmettre à la Société de Saint-Vincent-de-Paul

Responsables de la relation testateurs à la Société de Saint-Vincent-de-Paul, c’est en découvrant les nombreuses histoires que les bienfaiteurs nous ont racontées au fil des années que nous avons été amenées à constater que chaque parcours de vie est unique.

C’est précisément cette singularité qui s’est matérialisée dans les legs qu’ils ont choisi de nous faire, témoignage de leur situation personnelle et de leurs aspirations.

Qu’il s’agisse d’un legs ou d’une autre forme de transmission de patrimoine, leur projet philanthropique a consisté, pour certains, à léguer la totalité de leurs biens au service de nos missions, et pour d’autres à les partager entre leurs proches et la Société de Saint-Vincent-de-Paul.

Mais chacun de ces gestes a un point commun : leur auteur sera à tout jamais à nos côtés auprès des plus démunis, à l’image de ces trois testateurs dont nous avons choisi de vous présenter les motivations, reflétant celles de tant d’autres et peut-être les vôtres.

 

“Je suis bénévole à la Société de Saint-Vincent-de-Paul depuis de nombreuses années, aider les plus démunis a toujours été au cœur de mon engagement. Il y a quelque temps, j’ai perdu un proche emporté en un clin d’œil par la maladie. Ça m’a bouleversé et fait réagir. J’ai tout de suite pris mes dispositions testamentaires, dans lesquelles j’ai souhaité gratifier la Société de Saint-Vincent-de-Paul. Marié et papa d’un grand garçon maintenant, une part de mon héritage est bien sûr réservée à ma famille car je veux qu’ils soient à l’abri, mais j’ai aussi fait le choix d’attribuer 5% de mes biens à cette association que j’ai aidée et qui m’a tant apporté. Ma femme et mon fils sont fiers de mon choix, ils savent à quel point cela compte pour moi de rester pour toujours auprès des plus démunis.”

Bertrand.

 

 

 

En savoir plus sur la transmission de biens

 

“Présente au cœur de notre paroisse, la Société de Saint-Vincent-de-Paul a toujours tenu une place importante dans ma vie et celle de Jean, mon défunt mari. Pour lui comme pour moi, il nous semblait normal de réserver un petit quelque chose à l’association et ses bénévoles afin qu’ils continuent de faire rayonner le bien. Lorsque Jean s’en est allé, j’ai décidé de m’organiser. J’ai consulté mon notaire pour que la majorité de mes biens reviennent à mes enfants bien sûr, mais j’ai aussi pensé à la Société de Saint-Vincent-de-Paul comme Jean et moi le souhaitions. J’ai contacté l’association pour lui faire part de mon souhait de léguer une partie de mes biens à la Conférence de notre ville. Après m’avoir expliqué que dans ce cas précis, il fallait que mon legs corresponde au financement d’un projet bien défini, j’ai eu la grande joie d’apprendre que notre Conférence avait justement un grand projet à réaliser sur le long terme. Mon legs permettra d’aider ceux que j’ai côtoyés tout au long de ma vie ! Je sais que mon mari est là, avec moi, dans ce geste et qu’il serait fier de moi.”

Léonie.

 

En savoir plus sur les legs

 

 

 “La vie est souvent semée d’embûches… Durant la mienne, j’ai rencontré des difficultés, c’est vrai, mais comme tant d’entre nous. Ma femme et moi n’avons pas pu avoir d’enfants et avons rencontré des difficultés financières après la perte de mon travail. Par chance, la SSVP est apparue sur notre chemin et nous a beaucoup aidés tant moralement que physiquement grâce à leur aide alimentaire. Un jour, par hasard, j’ai appris qu’il était possible de léguer ses biens à une association. Même si je n’ai pas beaucoup d’argent, j’avais à cœur d’en laisser une part à la SSVP sur mon testament. Ma femme étant de mon avis, nous avons donc pris contact avec le service de la relation avec les testateurs qui nous a guidés dans notre projet. L’association nous a également conseillé de nous rapprocher d’un notaire afin que notre testament réponde précisément à nos volontés. Nous sommes vraiment heureux de savoir, qu’à notre tour, nous pourrons aider.”

Gilles.

 

 

Je m’informe sur la transmission de biens

 

Nous serons éternellement reconnaissants à Bertrand, Léonie et Gilles pour leur générosité et leur contribution à nos actions en faveur des plus fragiles.

 

À noter :
La part que vous pouvez transmettre librement à vos proches ou à une association comme la Société de Saint-Vincent-de-Paul dépend de votre situation familiale. La présence d’enfants ou d’un conjoint marié vous engage envers eux : une partie de votre héritage doit leur revenir, sans quoi, vos dernières volontés ne pourront être appliquées.

Pour connaître les règles qui encadrent la transmission de patrimoine, n’hésitez pas à nous contacter directement ou à commander notre brochure gratuite et confidentielle. Nous mettons également à votre disposition un guide de succession vous permettant de faire le point sur votre situation familiale et patrimoniale. Vous pouvez en faire la demande par e-mail ou par téléphone.

 

Service de la relation testateurs
Céline Désauté & Emmanuelle Bourgeois
01.42.92.08.10
contact@ssvp.fr