Message de Renato LIMA DE OLIVEIRA - Société Saint Vincent de Paul
Que voulez-vous trouver ?

Message de Renato LIMA DE OLIVEIRA


Lettre Circulaire – 31 janvier 2020 – 16e Président Général – Renato LIMA DE OLIVEIRA 1
Paris, 31 janvier 2020.
LETTRE CIRCULAIRE A MES CHERS CONFRERES ET CONSOEURS,
MEMBRES DES CONFERENCES DE LA SOCIETE DE SAINT-
VINCENT-DE-PAUL A TRAVERS LE MONDE
2020 – Année Thématique Internationale Félix Clavé
1. Introduction
Loué soit notre Seigneur Jésus-Christ !
Chers confrères, chers membres, chers aspirants, chers employés de la Société et de nos œuvres spécialisées, chers collaborateurs et bénévoles, conseillers spirituels, amis des Vincentiens et de la
Famille Vincentienne Internationale.
C’est avec une immense satisfaction que je m’adresse à nouveau, pour la quatrième fois depuis que j’ai été élu 16ème Président Général de la Société de Saint-Vincent-de-Paul, à tous les confrères et partenaires du monde, membres des Conférences Vincentiennes, dans cette Lettre Circulaire 2020.
Depuis 1841, les Présidents Généraux de la Société de Saint-Vincent-de-Paul ont l’habitude d’écrire des Lettres circulaires traitant de sujets importants de l’agenda vincentien ou servant
d’avertissement pour parfaire le travail des Conférences et des Conseils.

Pour moi, en particulier, c’est un don de Dieu de pouvoir écrire
ces lignes, adressées à cette courageuse armée de charité, composée de 800.000 bénévoles du monde entier, qui travaillent en faveur des pauvres sur les cinq continents.

Vous ne pouvez pas imaginer la joie et l’excitation que je ressens en
écrivant ces mots.
J’espère que Dieu m’inspirera afin que le contenu de cette Lettre Circulaire soit apprécié par tous et lu dans les Conférences et aussi dans les différentes branches de la Famille Vincentienne en
cette année 2020, dédiée au fondateur Félix Clavé

Au cours de ces plus de trois années de mon mandat, j’ai eu le privilège et l’immense honneur de visiter une quarantaine de pays vincentiens, où j’ai été reçu avec beaucoup d’affection et de charité.
Partout, j’ai beaucoup appris et je porte dans mon cœur les expériences extraordinaires que j’ai vécues, les leçons que j’ai pu assimiler et les bonnes pratiques que j’ai l’intention de partager au niveau international.

Ce que j’aime le plus faire pendant les voyages institutionnels, c’est embrasser et converser avec les membres, accueillir leurs souhaits, apprécier leurs réalisations, comprendre leurs déceptions et, surtout, transmettre le message de paix, d’unité, d’harmonie et d’espoir que le Conseil Général International a étendu à toutes les nations depuis sa création en 1839.
Être Président Général est un grand privilège et un honneur, mais c’est aussi une immense responsabilité de vous représenter tous. Bien sûr, la présidence internationale n’est pas seulement pour
moi. J’ai le soutien inestimable du Bureau et du personnel du siège international. Parfois, nous ne sommes même pas d’accord sur tout, mais nous recherchons toujours la conciliation dans le processus décisionnel. Nous pouvons aussi faire des erreurs, mais nous savons aussi comment nous excuser pour les manquements.
De plus, nous avons eu la chance de bénéficier du soutien des Conseils Supérieurs ou Nationaux, qui ont puisé dans leur solidarité nationale, de leur respect et de leur contribution financière au Conseil Général, afin qu’il puisse remplir le rôle institutionnel défini dans la Règle et les Statuts.
C’est un effort collectif pour lequel notre Seigneur Jésus-Christ doit être exalté et les pauvres promus.
Nous ne sommes que des instruments de la Divine Providence au service de nos frères et sœurs les plus nécessiteux.

Je suggère humblement que la Lettre soit divisée en blocs ou en thèmes, et qu’elle soit lue en petites parties lors des réunions des Conférences Vincentiennes. Je serais très heureux de recevoir
vos commentaires, critiques et suggestions sur le contenu de cette Lettre.

A cet effet, nous avons créé l’adresse : cgi.circularletter@gmail.com qui est à votre disposition.

Que Notre Seigneur nous sépare de tous les maux de ce monde et, en son nom, édifions la foi par des œuvres de charité, d’abord entre nous et avec ceux qui souffrent.

Et que nous exercions ensemble ce que Jésus nous a dit : « Si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le dernier de tous et
le serviteur de tous » (Marc 9, 35).
Je vous souhaite une bonne lecture de notre Lettre Circulaire 2020.

1 Les Vincentiens, d’une certaine façon, sont comme des colibris, portant de l’eau
dans leur petite bouche pour éteindre le feu de forêt. Vous trouverez plus de
détails sur ce sujet dans un article publié par le Président Général, Renato Lima de
Oliveira, dans le livre « Passionné de Charité et de Justice » (Madrid, Espagne,
2017), publié par le Conseil National d’Espagne. Le texte indique clairement que si
nous faisons relativement peu pour relever les énormes défis sociaux auxquels
l’humanité est confrontée, nous faisons néanmoins quelque chose de positif pour
le monde.

2 Il est vrai que l’on sait peu de choses sur la vie et l’œuvre du cofondateur Félix
Clavé. La littérature recommandée est le livre « Hosanna » (USA, 2013), écrit par le
Père Ronald Ramson, CM, qui présente un chapitre spécial sur la biographie de
Clavé et d’autres détails de la vie des sept fondateurs et d’autres amis des

tempus facilisis dictum odio Praesent Praesent Aenean