Que voulez-vous trouver ?
adorer

Conférence de Draguignan

A l’Adoration. J’ai adoré.

Il fait nuit depuis longtemps et c’est à une heure « impossible » que je pousse la porte de la Sainte Famille, pour venir « adorer » Jésus, pour participer à ces 36h d’adoration organisée par la paroisse. Bien sûr j’étais au courant de cette adoration sur 3 jours mais comme d’habitude j’étais resté dans une attitude passive, cette tiédeur que n’aime pas, à juste raison, notre curé le Père José, en me disant que bien du monde effectuerai cette adoration. J’avais des excuses misérables comme quoi d’autres étaient plus qualifiés, avaient plus de Foi, étaient plus représentatifs, étaient mieux placés…. Bref je ne comptais pas y participer.

Un nouveau message nous informait qu’il manquait des personnes à certaines heures « impossibles » soit en plein après-midi soit au milieu de la nuit. Ce fut pour moi le signe, l’appel, il fallait quelqu’un, il fallait aider la paroisse, les prêtres, l’église. Me voilà inscrit, engagé, mon ange gardien encore une fois m’avait forcé la main (il a un sacré boulot avec moi).

A l’intérieur de l’église, comme il se doit, seul le chœur est éclairé, présentant l’ostensoir sur l’autel. Une première réflexion me vient à l’esprit j’espère que mon cœur sera aussi éclairé, je n’allais pas être déçu.

Silencieuse, l’église est occupée par 5 personnes seulement, mais dans cette situation particulière, cela fait beaucoup de monde. Je commence par les prières habituelles, récitées vite puis plus lentement comme nous l’apprends Ste Thérèse. Et à ce moment commencent mes deux heures avec Jésus. Je suis là pour la paroisse, les paroissiens, les prêtres, les bénévoles des associations, je sais qu’ils comptent sur moi, comme sur les autres adorateurs, pour porter leurs prières et leurs espoirs Je vouvoie Jésus puis le tutoie. S’engage alors un dialogue où je fais les questions et les réponses. Des prières lues dans un recueil édité par un oncle de la famille me servent de support. Mes suppliques, mes doutes, mes remerciements, mes demandes au nom de tous vont durer 2 heures et sans cesse je me demande si je remplis bien ma mission ; car je suis là pour adorer, glorifier, alors je demande de l’aide au Seigneur sur ce sujet Il me répond qu’il faut faire confiance à l’Esprit Saint, et là je sors du temps. Bien que des personnes entrent et sortent de l’église, je suis seul avec Jésus, face à l’ostensoir, contenant le corps du Christ, sans cesse me posant la question : est-ce que je fais bien ce qui m’a été demandé ? Les deux heures sont vites passées, le couple qui doit me remplacer vient d’arriver, je quitte l’église et rentre chez moi. Ce n’est que le lendemain après une courte nuit, messe à 8h30 oblige, que je prends conscience d’avoir vraiment passé 2 heures avec Jésus, une joie profonde m’envahit, me submerge, ceux qui l’ont déjà ressenti savent de quoi je parle. Cette présence joyeuse qui vous habite entièrement et qui vous fait comprendre que vous avez réellement passé du temps avec LUI, que votre adoration a été entendue et acceptée. L’adoration, j’ai adoré.

Merci Seigneur pour ces grâces.

Draguignan Le 25 Mars 2018

 

Dans ce témoignage :
CONFERENCE SAINT MICHEL A DRAGUIGNAN

Autres témoignages qui pourraient vous intéresser

voir tous les témoignages recueillis

Donner pour agir

Qu'est-ce qui vous intéresse ?

Nous avons toujours besoin de mains supplémentaires ! Vous voulez donner un peu de votre temps pour aider les autres ?

Je deviens bénévole

Donner pour agir

Grâce à votre don, la Société de Saint-Vincent-de-Paul et ses 17 000 bénévoles peuvent continuer à mener leurs nombreuses actions que sont l’accueil, la visite, et l’accompagnement des personnes seules ou démunies partout en France.

Votre don vous coûtera € après déduction fiscale.
Don en confiance