Que voulez-vous trouver ?
réalité

Réalités vincentiennes, conférence de Draguignan.

Réalités vincentiennes.

Toute personne venant nous voir à Saint Vincent de Paul peut s’étonner de la différence entre l’image, le discours qu’il connait sur notre conférence et la réalité du terrain. Les écrits sur Saint Vincent, sur le site officiel ou dans les éditions de magazine, parlent de visites à domicile avec un colis alimentaire servant de signe matériel de notre charité, ils racontent aussi notre recherche des plus démunis à travers la ville, par nos contacts avec les différentes associations paroissiales, par la paroisse elle-même. Tout cela est vrai mais ne représente, pour notre conférence à Draguignan, qu’une partie de notre activité. Notre réalité ce sont les dossiers envoyés par las assistantes sociales, en moyenne 6 par semaine et notre permanence du vendredi après-midi pour assurer la distribution alimentaire et le vestiaire.

Chaque vendredi 4 vincentiens, aidés par des bénévoles qui sont souvent des gens aidés tiennent avec courage et abnégation cette permanence pendant plus de 4 heures. Ils y rencontrent des personnes agressives et aigries du fait de leur situation d’assisté, il y a aussi les assistés professionnels, jouant mal la comédie humaine de la misère et repartant dans de grosses voitures, avec le dernier portable à la mode accroché à l’oreille.

Nous ne pouvons juger les gens qui font appel à nous, il est difficile de trier le bon grain de l’ivraie. Qui sommes-nous pour dire qui a droit ou qui n’a pas droit; nous essayons de nous placer au dessus de tout ça, donnant avec notre cœur, un bon mot, une parole réconfortante, en se disant que sur une vingtaine de personnes 4 ou 5 recevront le message de réconfort qu’ils attendent, la reconnaissance de leur existence: « c’est à toi que je parle, c’est à toi , mon frère ma sœur que je donne mon cœur, ma pensée et ma boite de petit pois. Nous savons nous les vincentiens que ces paroles, cette attention, ce dialogue même bref, va te faire sentir mieux un moment, car la vie te bouscule, la société t’agresse, te juge et te maltraite, la bêtise humaine est infinie. Il t’en faut du courage pour sortir le matin chercher du travail, ou occuper un emploi mal payé, fatiguant et non valorisant, alors ces quelques minutes passées avec nous, cette volonté de t’aider qui transparaît à travers notre distribution font que ta journée sera moins négative.« .

Ils sont quand même rares ces frères et sœurs qui ressentent cette chaleur humaine mais ils ne seraient que 1 ou 2, notre action de bénévolat, si difficile moralement, serait récompensée. A travers toi, frère ou sœur dans la misère, c’est le Christ que je sers, comme il me l’a ordonné, La paix soit avec toi.

Saint Vincent de Paul Draguignan.

 

Autres témoignages qui pourraient vous intéresser

voir tous les témoignages recueillis

Donner pour agir

Qu'est-ce qui vous intéresse ?

Nous avons toujours besoin de mains supplémentaires ! Vous voulez donner un peu de votre temps pour aider les autres ?

Je deviens bénévole

Donner pour agir

Grâce à votre don, la Société de Saint-Vincent-de-Paul et ses 17 000 bénévoles peuvent continuer à mener leurs nombreuses actions que sont l’accueil, la visite, et l’accompagnement des personnes seules ou démunies partout en France.

Votre don vous coûtera € après déduction fiscale.
Don en confiance