Que voulez-vous trouver ?

Des nouvelles de la HALTE OZANAM à Brest

Pas de photos du fait de nouvelle forme de publication… Mais vous pourrez les voir sur le site de la Halte!!!

 

Edito

Après un été qui n’a pas désempli le week-end (plus de 110 personnes accueillies en moyenne par jour),
l’angoisse du manque de bénévoles à cette période de congés s’est une nouvelle fois dégonflée grâce à la motivation de tous, bien suscitée par Hajiba !


Nous avons entamé cette nouvelle « saison » avec déjà 5 nouveaux bénévoles, bienvenue à eux !
Cette année 2020 marquera le 30ième anniversaire de la Halte, nul doute que fleuriront les plus belles idées pour le fêter dignement.

Les pionniers du début, dans les 25 mL de la rue Duret, pensaient-ils que trente ans après il y aurait encore une Halte ?
Notre « cœur de métier » reste l’accueil de tous ceux qui ont besoin de se poser dans un endroit chaleureux le week-end en laissant les misères du quotidien à la porte.

Nous devons sans cesse chercher à améliorer notre savoir-faire dans ce domaine.
Les cafés-discut’ démarrés dernièrement sont l’un des moyens d’écouter et d’échanger sans tabou,
mais aussi de permettre à des personnes d’origines si diverses de se découvrir entre elles.


Sur le plan logistique, nos locaux évoluent : adieu les fenêtres en bois, vraies passoires thermiques.

Merci au CCAS et à la fondation Vinci de nous avoir permis de réaliser ce vieux rêve qui, bien sûr, réchauffera au sens propre notre accueil cet hiver !
Rémy

 

On discute ferme à la Halte !

Le premier café-discut’ de l’année a eu lieu le samedi 5 octobre, en présence

d’une bonne vingtaine de personnes.


Voici quelques-unes des idées émises par les accueillis à la question :

« Qu’est ce que le bonheur pour vous ? »:

Une vie de famille, assez d’argent pour finir le mois et avoir des enfants.

Une vie plutôt qu’une survie Sensation de bien-être partagé avec d’autres

Se sentir aimé et utile

D’abord la santé

Avoir des amis qui vous aident

Quand mes enfants sont heureux, je suis heureuse

Rendre les autres heureux

Tous, accueillis comme bénévoles, ont apprécié ce débat mené dans une très bonne ambiance.

Le thème retenu par les participants pour la prochaine séance est « Amour/amitié ».

Du côté des bénévoles


Près d’une trentaine de bénévoles s’est retrouvée lors de la réunion d’équipe du 10 octobre.


Une présentation très intéressante, animée par Tangi Le Coz, responsable du 115 à Brest,

nous a permis de prendre conscience du parcours d’insertion initié par l’hébergement d’urgence pour les personnes de « droit commun »

et de confirmer les difficultés rencontrées par les migrants (isolés et surtout en famille),

dont la prise en charge de l’hébergement d’urgence est soumise à l’acceptation de la préfecture.

Or cette procédure aboutit trop souvent à des refus, qui sont très difficiles à vivre par les opérateurs du 115 et par nos bénévoles.


D’autre part nous avons eu une pensée pour Armando et Nicole, deux accueillis qui nous ont quitté cet été.

La Halte Canine recherche de nouveaux bénévoles.

Leur rôle consiste à accueillir, le temps d’une hospitalisation (quelques jours ou semaines),

le chien d’un propriétaire bénéficiant d’un accompagnement social.

La nourriture et d’éventuels frais vétérinaires sont pris en charge.


Un appel à bénévoles est aussi lancé pour renforcer les équipes d’accueil pendant la période des fêtes de Noël et du Nouvel An.


Parlez-en autour de vous !

Souvenir d’été…



Parasols et crème solaire… :

le traditionnel « barbec » de la Halte (le 6 juillet à Tréompan)

est déjà loin,

mais quels bons souvenirs en cet automne gris et pluvieux !

Merci au golf des Abers !

Cette année encore, comme depuis plus de dix ans, l’ASGBA

(Association sportive du golf de Brest les Abers)

a organisé une compétition le 6 octobre au profit de la Halte.

Un chèque de 463 euros a été ainsi remis à Remy Galleret

à l’issue de la compétition.

Un grand merci à l’ASGBA pour cet apport financier bienvenu !

L’aide alimentaire en pleine mutation

Les conditions d’approvisionnement des denrées utilisées pour les repas ou distribuées en colis alimentaires ont beaucoup évolué depuis quelques années, pour des raisons très diverses :

  • L’Europe a adopté une politique de baisse des ses apports (qui se poursuivra en 2020) ;
    – la loi de 2016 sur le gaspillage alimentaire a, paradoxalement, contribué à réduire la quantité de denrées fournies par la grande distribution.
  • En effet, de nombreux magasins proposent désormais à prix réduits des produits
    approchant de la date limite de vente, jusqu’ici récupérés par la Banque
    alimentaire et maintenant vendus à des clients pas forcément dans le besoin ;
  • au niveau local enfin, une laiterie coopérative, qui nous assurait un approvisionnement régulier en yaourts, a déplacé son unité de fabrication près de Rennes.
  • Ces produits laitiers se font donc plus rares maintenant dans les colis.
  • Nous devons ainsi gérer des quantités moindres, et parfois insuffisantes (en quantité ou en diversité) même si nos colis ne sont que du dépannage d’urgence.
  • La plupart des accueillis s’y résignent, mais cette situation est parfois difficile à vivre pour les bénévoles…

     

    Talents à la Halte

    Au fil des permanences, et le plus souvent au hasard des échanges,

    nous découvrons des talents insoupçonnés
    parmi les personnes que nous accueillons.

    A l’occasion, cette rubrique vous permettra d’en découvrir quelques-uns.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser

Voir toutes les actualités

Donner pour agir

Qu'est-ce qui vous intéresse ?

Nous avons toujours besoin de mains supplémentaires ! Vous voulez donner un peu de votre temps pour aider les autres ?

Je deviens bénévole

Donner pour agir

Grâce à votre don, la Société de Saint-Vincent-de-Paul et ses 17 000 bénévoles peuvent continuer à mener leurs nombreuses actions que sont l’accueil, la visite, et l’accompagnement des personnes seules ou démunies partout en France.

Votre don vous coûtera € après déduction fiscale.
Don en confiance