Que voulez-vous trouver ?

Bibliozanam. Booster la vie des quartiers !

Lu dans « le télégramme » du 03-02-2018:

 

L’idée est originale. Depuis quelques semaines, un fourgon réaménagé en bibliothèque itinérante par l’association Saint-Vincent-de-Paul, sillonne quatre quartiers de la ville pour permettre à ses habitants d’avoir accès à la culture. Une façon, aussi, de rompre avec leur isolement. 

le-fourgon-amenage-bibliozanam-fait-un-arret-tous-les_3804801_540x325p

Vous l’avez peut-être déjà aperçu stationné dans votre rue ou votre quartier. Depuis quelques semaines, le fourgon aménagé en bibliothèque itinérante de l’association Saint-Vincent-de-Paul part à la rencontre des habitants. La culture devient ainsi un véritable vecteur d’échanges afin de lutter contre l’isolement.

Agir contre l’exclusion sociale

Essuyer les plâtres n’est jamais chose aisée… Si le public n’est pas encore forcément au rendez-vous, les deux bénévoles présents dans le quartier de la Madeleine, mercredi, affichent un large sourire. Il en faudra plus pour venir à bout de leur optimisme. Et ce n’est pas la pluie qui les découragera non plus… Michel Leroux et Matthieu Avril ont décidé de prendre leur place dans cette aventure. « Pour l’amour inconditionnel de l’humain », s’amusent les deux hommes. Ce projet propose aux habitants de venir choisir un livre, un CD ou un DVD ou d’en déposer tout en partageant un café ou un thé. « On cherche à agir contre l’exclusion sociale en allant vers les gens qui n’ont pas forcément la possibilité de se déplacer, par exemple, vers la bibliothèque municipale », explique Matthieu. Auparavant, le fourgon servait à la collecte de la banque alimentaire. Avec quelques planches et des coups de marteau, une nouvelle vie s’offre à lui aujourd’hui. « C’est amateur. On dispose de quelques rayonnages avec une petite table », reconnaissent les bénévoles. « Les livres proviennent de dons à l’association.

 

 On essaie de les trier afin d’en avoir pour tous les goûts ».

Un projet évolutif

La tournée de ce fourgon est encore, en quelque sorte, en cours d’expérimentation. Le centre communal d’action sociale (CCAS) a suggéré des lieux. « Pour l’instant, on les teste. C’est un projet évolutif ! ». Les habitants des quatre quartiers concernés ont l’avenir de cette bibliothèque itinérante entre leurs mains. Car sans eux, le projet n’aura que peu d’intérêt. « C’est vraiment un outil pour aller vers les gens. On est au pied de chez eux », martèle le duo. Redonner le goût de la lecture, amener du lien social… Ce fourgon invite aussi à ralentir nos vies toujours plus sollicitées par les outils numériques en décrochant des écrans qui pullulent dans notre quotidien. Un sondage CSA Link, publié jeudi, vient d’ailleurs de démontrer que les ados passent 2 h 30 par jour le nez rivé à leur smartphone. Il n’est pas encore trop tard pour agir et prendre un livre, discuter, échanger, rire… « Ce n’est point le temps qui manque, c’est nous qui lui manquons », disait Paul Claudel. Les cinq bénévoles engagés dans ce projet de Saint-Vincent-de-Paul invitent à une parenthèse inattendue. Ne reste plus qu’à saisir cet instant… 

Pratique 
Pour le moment, le fourgon fait escale dans quatre endroits de la ville, les mercredis, entre 14 h et 17 h : Pors Ar Bayec à la Madeleine, rue Michel-Bakounine, place de la Mairie à Ploujean et rampe Saint-Augustin.

Autres témoignages qui pourraient vous intéresser

voir tous les témoignages recueillis

Donner pour agir

Qu'est-ce qui vous intéresse ?

Nous avons toujours besoin de mains supplémentaires ! Vous voulez donner un peu de votre temps pour aider les autres ?

Je deviens bénévole

Donner pour agir

Grâce à votre don, la Société de Saint-Vincent-de-Paul et ses 17 000 bénévoles peuvent continuer à mener leurs nombreuses actions que sont l’accueil, la visite, et l’accompagnement des personnes seules ou démunies partout en France.

Votre don vous coûtera € après déduction fiscale.
Don en confiance