La Halte Ozanam de Brest revit mais pas encore à pleins poumons ! - Société Saint Vincent de Paul
Que voulez-vous trouver ?

La Halte Ozanam de Brest revit mais pas encore à pleins poumons !

Edito

 

La porte de la Halte fermée les weekends et jours fériés !

Les plus anciens bénévoles n’ont jamais connu ça, et en trente ans ça n’a dû arriver que quelques rares fois ;

même la complexe installation boulevard Montaigne s’est faite sans fermeture.

Pour en arriver là, il aura fallu que la moitié de l’humanité soit confinée…

et cela dure depuis trois mois.


La Halte aurait pu fermer et attendre des jours meilleurs, mais en quelques
jours l’urgence alimentaire s’est imposée.


Dans la désorganisation du confinement, il a fallu s’adapter pour répondre aux
besoins de personnes ou de familles parfois en réelle détresse alimentaire. 


S’adapter, l’équipe de la Halte sait faire :
son histoire est jalonnée de changements profonds comme les déménagements
successifs,

mais aussi de mesures conjoncturelles portant sur l’organisation des repas ou la distribution de colis.


Et elle n’a pas fini, car le défi est désormais de répondre à la dégradation économique et au besoin de convivialité exacerbé par le confinement, dans une situation sanitaire toujours délicate.


Comment accueillir en respectant le principe de distanciation entre les gens ?


Faudra-t-il imposer le port du masque ?


Pourra-t-on encore proposer un repas à plusieurs dizaines de personnes ?


Semaine après semaine, les réponses à ces questions (et bien d’autres) seront à inventer.


Espérons que le prochain Écho Montaigne sera consacré à une actualité « normale » :
une balade d’automne, un atelier bricolage-entretien,…

et bien sûr les 30 ans de la Halte !


Bertrand

Autres actualités qui pourraient vous intéresser

Voir toutes les actualités

Donner pour agir

Qu'est-ce qui vous intéresse ?

Nous avons toujours besoin de mains supplémentaires ! Vous voulez donner un peu de votre temps pour aider les autres ?

Je deviens bénévole

Donner pour agir

Grâce à votre don, la Société de Saint-Vincent-de-Paul et ses 17 000 bénévoles peuvent continuer à mener leurs nombreuses actions que sont l’accueil, la visite, et l’accompagnement des personnes seules ou démunies partout en France.

Votre don vous coûtera € après déduction fiscale.
Don en confiance
eget libero. sit dolor velit, venenatis, elit. eleifend Nullam diam nec