Que voulez-vous trouver ?

SSVP DE COTE-D'OR

Sortie de la Campagne Nationale de la Société de Saint-Vincent-de-Paul " Être présent, tout simplement "

Depuis 1837, les bénévoles de Côte-d’Or luttent contre la solitude dans le département. On y compte 8 équipes de terrain, appelées « Conférences ». Les membres des Conférences accompagnent et visitent les personnes seules et/ou familles en difficulté sur leur lieu de vie, pour leur apporter de l’aide dans tous les domaines.

Visiter les personnes chez elles, c’est briser la barrière la plus forte de la solitude : celles des murs des maisons et parfois des cœurs. C’est également créer une relation avec la personne, qui nous ouvre sa porte. Ce que nous appelons la « charité de proximité ». La visite à domicile est la base de l’établissement d’une relation d’amitié. Les bénévoles visitent tous ceux qui en ont besoin : malades, personnes seules ou âgées, à domicile, à l’hôpital, dans les maisons de retraite, dans les prisons …

Deux Conférences assurent le soutien scolaire.
Autour d’une boisson et de gâteaux secs, les étudiants sur le Campus assurent une permanence d’accueil, d’écoute, d’aide alimentaire, d’aide vestimentaire et d’orientation dans la recherche d’un job aux étudiants en difficulté, afin de rendre chaque jeune autonome.

La SSVP Côte-D’or se fait connaître lors de la fête de Saint Vincent de Paul (27 septembre) par des animations. L’association vit essentiellement de dons. Sans l’aide des donateurs son action serait impossible. Comme la solitude et la pauvreté augmentent sans cesse, elle a de plus en plus besoin de bénévoles, de personnes prêtes à vivre cette relation fraternelle en étant attentif aux plus pauvres. Accompagner sur le long terme est un devoir pour les Consœurs et les Confrères.

La SSVP de la Côte-d’Or veut bâtir une relation pérenne avec les personnes qu’elle rencontre dans ses missions. Car c’est sur le long terme que les difficultés rencontrées peuvent s’estomper.

A la suite de Frédéric Ozanam, les bénévoles de la SSVP donnent de leur temps pour « enserrer le monde dans un réseau de charité ». Ils se mettent sous le patronage de saint Vincent et pensent que la vie spirituelle est indissociable de la charité. Ils s’engagent dans ce qu’on appelle une « Conférence de Saint-Vincent de Paul ». La spiritualité vincentienne est la rencontre du Christ à travers les pauvres car toute visite est en réalité le Christ visité.