Que voulez-vous trouver ?

Regard Vincentien sur le «  Je vous salue Marie

»Je vous salue Marie…  Bonjour Marie, c’est encore moi. J’ai finalement quelques minutes à moi et j’ai besoin de parler à quelqu’un qui comprend. Qui d’autre que toi? Tu es toujours là, chaque fois que je me tourne vers toi. Oh! Marie, je fais appel à toi, mais peut-être pas assez souvent. Je te considère comme ma Mère, mon amie, la mère de notre Seigneur et une femme qui aimait les pauvres. Je te salue Marie et te demande de prier pour les serviteurs des pauvres.

Pleine de grâce…  Oh! Marie, Dieu t’a accordé sa grâce toute spéciale en tant que mère de Dieu. Je croyais autrefois que ceci te rendait inaccessible et t’éloignait de ma propre vie. Nous aspirons tous à te ressembler, mais je te voyais si parfaite que je ne pouvais imaginer être en mesure de te parler, ni de t’imiter. Aujourd’hui, je mets de côté mes peurs enfantines et je sais que tu avais besoin de la grâce de Dieu autant que moi, j’en ai besoin. Tu lui as demandé Son aide et tu as répondu oui lorsqu’Il t’a appelée, et c’est ce qui t’a sanctifiée. Maintenant, quand je m’adresse à Lui avant d’aller servir les pauvres ou d’assister à cette réunion, qui sait, peut-être puis- je cheminer avec toi? Tu es notre patronne, et nous t’implorons de prier pour nous, pour que nous soyons remplis de grâce.

Le Seigneur est avec vous… Marie, tu t’es sans doute tournée vers Dieu pour Lui demander de t’aider dans tes simples tâches de la vie quotidienne. Ta vie était différente de la mienne, mais je suis certain(e) que tu avais des journées difficiles, tout comme moi. Ces journées où tout semble aller mal, et quand tout le monde autour de toi requiert tes bons soins. Parfois, je n’ai du temps que pour une toute petite prière et je dis alors : « Seigneur, aide-moi à traverser cette journée » ou je récite un court psaume. Marie, le Seigneur est avec toi et tu es notre modèle, notre Mère. Marie, prie pour que le Seigneur nous accompagne dans notre service auprès des pauvres. Je prie pour que le Seigneur m’accompagne.

Vous êtes bénie entre toutes les femmes…  Oui, tu es plus près de Lui que quiconque, mais cela ne devrait pas t’éloigner de moi à ce point!  C’est moi qui t’ai repoussée. Il m’a fallu si longtemps pour réaliser que tu es bien réelle et que tu as vécu sur cette Terre comme je vis aujourd’hui. Toi aussi, tu t’es creusé la tête pour comprendre la pauvreté et tu t’es demandée pourquoi ces choses se produisent. Mais tu as aussi fait preuve d’acceptation, et tu as eu confiance en Dieu. Peut-être qu’un jour, j’arriverai à te ressembler là-dessus. Prie pour moi, afin que je sois béni(e) parmi les pauvres et que ton Fils me bénisse d’amour envers les pauvres.

Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni…  Merci, Marie, d’avoir dit oui, même si tu ne savais pas trop à quoi tu disais oui! Je pense à toi tellement souvent maintenant, chaque fois que j’essaie de contrôler ma vie. Je n’avais pas planifié tous les détours et les surprises que la vie me réservait; les déménagements, les décès, les changements d’emploi et les pressions familiales. J’ai dû reporter bien des projets à mesure que ma famille changeait et s’accroissait. Puis, je me tourne les pauvres et je vois leurs propres contraintes et changements, et je pense aussi à la vie du bienheureux Frédéric Ozanam. Ton oui inconditionnel a engendré bien des changements dans note vie à tous. Toi, la mère de Dieu, tu nous donnes de l’espoir et tu donnes de l’espoir aux pauvres. Prie pour nous, Mère Bénie.

Sainte Marie… Marie, tu es vraiment sanctifiée. Frédéric Ozanam te connaissait bien et il a eu recours à ta prière. Il t’aimait profondément. C’est un saint, lui aussi. Je n’imagine pas très bien comment je pourrais jamais atteindre la sainteté. Tu as été l’une des rares élues à cheminer aussi près de Jésus. Mais une minute!  Je peux moi aussi me rapprocher de Jésus. Tu l’as mis au monde pour nous tous. Tu étais humaine, tu étais vraie. Mon espoir renaît! Je suis moi aussi en mesure d’imiter ta vie ici-bas. Ta vie remplie de prière, Sainte Marie, prie pour nous.

Mère de Dieu… Quelle tâche incroyable! Dieu a placé dans ton sein et entre tes mains Son fils unique. Tu as fait cela pour nous. Il est né pour nous. Ma tâche est aussi parfois énorme et quelquefois, cela me fait peur. Combien de fois entendons-nous dire que Dieu ne nous donne pas plus que nous ne pouvons en prendre. Parfois quand je parle à Dieu, habituellement vers les petites heures du matin, je bavarde beaucoup, essayant de ne rien omettre, et j’oublie de Lui laisser de la place pour parler. Toi Marie, tu as réfléchi à Ses paroles. Aide-moi à réfléchir un peu plus, Mère de Dieu, car quand je le fais, Il me calme et toutes mes peurs disparaissent. Il me rappelle doucement que je prends soin de Son troupeau, que je nourris Ses agneaux. Nous ne sommes que prêtés et nous retournerons vers Lui. Marie, comprends-tu à quel point je me sens indigne? Prie pour moi, Mère de Dieu.

Priez pour nous, pauvres pécheurs… Tu nous as montré, à Cana, l’importance de tes demandes, et on a servi le meilleur vin. Jésus nous a indiqué, quand Il était sur la croix, que tu es notre mère à tous. J’aime bien te considérer comme ma mère. Il est alors plus facile de me tourner vers toi avec toutes mes frustrations, mes peurs, mes soucis, mes larmes et mes péchés. Marie, aide-moi à apprécier encore plus ton Fils, notre Seigneur, et à me tourner vers Lui de plus en plus. Il est né de toi, a vécu une vie simple de pauvreté, comptant sur les autres pour se nourrir; Il a souffert, est mort et a été enterré pour nous. Qu’est-ce que quiconque aurait pu faire de plus? Le bienheureux Frédéric Ozanam s’est souvent tourné vers toi et je sais que tu as prié pour lui et tous les pauvres qu’il servait. Quel privilège pour le pécheur que je suis de savoir que tu pries pour moi.

Maintenant, et à l’heure de notre mort… Marie, il est extraordinaire de penser que c’est toi qui va m’accueillir quand cette vieille enveloppe corporelle va mourir, tout comme tu l’as fait pour Frédéric Ozanam. Juste de penser que toi et tous les saints serez avec moi quand je me présenterai devant ton Fils m’impressionne terriblement! Merci, Marie, de m’accompagner sur cette Terre, et d’être pleinement humaine. Merci de m’aider à bien voir. Merci de me donner l’espoir. Merci de prier pour nous dans nos moments d’obscurité et de mort.

Amen Ainsi soit-il, Marie. Je pense que je vais retourner à mes affaires. Je suis chanceux(se) d’être Vincentien(ne) à notre époque, peu importe les difficultés rencontrées. J’ai, bien sûr, des doutes et des questions, mais j’ai l’impression que je commence un nouveau voyage, avec toi pour guide et modèle. J’ai aussi pour modèle le bienheureux Frédéric Ozanam et, il va sans dire, ton Fils, mon bien-aimé Jésus. Gloire à toi, Marie, Mère de Dieu. Je te demande, Marie, de continuer à me guider quand je sers les pauvres et travaille avec d’autres Vincentiens. Prie pour tous les serviteurs des pauvres, pour que nous puissions poursuivre la tâche de Dieu et ainsi voir le visage de ton Fils, Jésus, dans les yeux des pauvres. Amen, oui, qu’il en soit ainsi.

 

 

Autres actualités qui pourraient vous intéresser

Voir toutes les actualités

Donner pour agir

Qu'est-ce qui vous intéresse ?

Nous avons toujours besoin de mains supplémentaires ! Vous voulez donner un peu de votre temps pour aider les autres ?

Je deviens bénévole

Donner pour agir

Grâce à votre don, la Société de Saint-Vincent-de-Paul et ses 17 000 bénévoles peuvent continuer à mener leurs nombreuses actions que sont l’accueil, la visite, et l’accompagnement des personnes seules ou démunies partout en France.

Votre don vous coûtera 0 € après déduction fiscale.
Don en confiance