Que voulez-vous trouver ?

La conférence Sainte Thérèse voit le jour à Lorient

Lorsque Lysiane, mon épouse, et moi-même avons rejoint la conférence Saint François d’Assise à Lorient, à l’été 2011, une chose nous a sauté aux yeux : c’était la seule conférence à l’ouest du département, pour une population d’environ 300 à 350 000 personnes.
Les conférences les plus proches étaient, à l’Ouest Quimperlé dans le Finistère, et, à l’Est, Auray. Comparé à Paris qui compte plus de 70 conférences pour à peine 2 millions d’habitants soit un ratio de 1 pour 28000 ou l’agglo de Vannes avec 9 conférences pour 200000 habitants, soit un ratio de 1 pour 22000, Lorient était clairement hors normes
Ce constat était d’ailleurs partagé par tous les autres membres de la conférences, et par le bureau de SSVP56.
Plusieurs tentatives ont donc été faites pour créer d’autres conférences, à Sainte Bernadette, proche du quartier de Kervenanec, et à Sainte Anne d’Arvor. Elles n’ont pas abouti faute d’un nombre suffisant de membres, mais restent d’actualité.
La plus avancée a été l’antenne d’Hennebont de la conférence Saint François d’Assise, lancée en décembre 2016, mais elle n’a jamais pu être transformée en conférence, faute d’un nombre suffisant de membres.
Nous avions aussi en tête la paroisse Sainte Thérèse à Keryado, car proche du quartier du Bois du Château, mais n’avions rien lancé encore.
Les choses ont commencé à bouger fin 2020, début 2021, avec la création de la Conférence Jeunes Saint Jean XXIII, à Sainte Bernadette, et d’une nouvelle conférence sur la paroisse de Locmiquelic et Port-Louis, qui n’a pas encore choisi son nom définitif.
Pour Keryado, l’élément déclencheur à été le déménagement d’une vincentienne de Locmiquelic à Queven, tout à côté de Keryado. Le nombre de membres devenant alors suffisant (9), il devenait envisageable de créer une conférence, ce que nous avons fait. Nous lui avons donné le nom de Conférence Sainte Thérèse.
Sa présidente, Evelyne Bregardis, a été élue le 15 mai, ainsi que le bureau.
Cette conférence naissante reste cependant, pour le moment, très modeste dans ses ambitions : visites à domicile et accueil café une ½ journée par semaine, avec entretiens, mais sans colis alimentaires (uniquement des dépannages exceptionnels pour des cas urgents extrêmes) ni vestiaire, car cette conférence utilise les salles de la paroisse Sainte Thérèse, située à 1km à peine de la maison de la solidarité et du Secours Populaire, où les gens peuvent trouver toute la nourriture et les vêtements dont ils peuvent avoir besoin.

Yves LE COROLLER

Autres actualités qui pourraient vous intéresser

Voir toutes les actualités

Donner pour agir

Qu'est-ce qui vous intéresse ?

Nous avons toujours besoin de mains supplémentaires ! Vous voulez donner un peu de votre temps pour aider les autres ?

Je deviens bénévole

Donner pour agir

Grâce à votre don, la Société de Saint-Vincent-de-Paul et ses 17 000 bénévoles peuvent continuer à mener leurs nombreuses actions que sont l’accueil, la visite, et l’accompagnement des personnes seules ou démunies partout en France.

Votre don vous coûtera 0 € après déduction fiscale.
Don en confiance